Genève, ville écologique

Publié le : 07-04-2016
 

Plus de la moitié des frontaliers qui habitent en France travaillent à Genève, une ville engagée pour l’écologie.

 

L'environnement genevois en chiffres

© Département de l’Environnement, des Transports et de l’Agriculture (DETA)

 

Genève s’est en effet engagée à réduire l’impact écologique de ses activités humaines, depuis plusieurs années déjà. Elle a été l’une des 1res villes suisses à signer les engagements de la conférence d’Aalborg (Danemark) en faveur du développement durable.

Ces engagements sont visibles au quotidien, par la mise en place de divers programmes1 :

  • Favorisation des produits locaux dans les collectivités
  • Intégration de critères de durabilité dans les achats publics
  • Réduction de la consommation d’électricité
  • Meilleure gestion des déchets
  • Développement de pistes cyclables (en savoir plus)
  • Facilitation de la mobilité en ville par les transports en commun (en savoir plus)

 

De plus, attendez-vous à voir verdir les quatre coins de la ville, car un crédit de 6,4 millions vient d’être approuvé pour végétaliser Genève sur une durée de 6 ans2. Les quartiers gris et trop bétonnés seront notamment identifiés pour y planter de nouveaux arbres.

Si la question vous intéresse, vous trouverez une multitude d’informations dans la brochure L’environnement genevois en chiffres ou encore sur le site de l’Agenda 21 de Genève.

 


1 http://www.bilan.ch/plus-de-redaction/dix-villes-resolument-vertes
2 http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-sort-chequier-ville-verte/story/29554960