Le dictionnaire franco-suisse illustré (12)

Publié le : 20-12-2018

Bien que les Français et les Suisses romands soient des voisins partageant une même langue, il arrive que le frontalier se trouve perplexe face à quelques helvétismes prononcés par des collègues ou amis suisses.

CA Frontaliers vous propose de régulièrement décrypter certains de ces mots typiquement suisses :

 

 

Mais qu’est-il arrivé au père Noël ? Il est tombé, parce qu’il s’est encoublé vous diront les Suisses, là où en France on utiliserait le mot trébucher.

En Suisse, le verbe s’encoubler signifie se prendre les pieds dans quelque chose qui traîne par terre. Il provient du mot « encouble » (chose qui dérange, qui importune, obstacle), lui-même dérivé de « couble », qui désigne la fascine de gros bois servant de frein au traîneau1 (du père Noël ?).

On pourrait penser que trébucher possède une étymologie similaire, rapport à la bûche sur laquelle on se prendrait les pieds, mais il n’en est rien. Le mot provient de l’ancien français « buc », le tronc humain ou torse. Il signifie littéralement faire dévier le corps de sa trajectoire naturelle2.

 

C’est sur ce dernier dictionnaire franco-suisse illustré de l’année que nous vous souhaitons de joyeuses fêtes ! Rendez-vous en 2019 pour découvrir de nouveaux helvétismes.

 

Consulter d’anciens helvétismes

 

 


1 Google (2002). S’encouble. Repéré à https://groups.google.com/forum/#!topic/fr.lettres.langue.francaise/KVeZ0Hragi0
2 Dictionnaire Littré. Trébucher . Repéré à https://www.littre.org/definition/tr%C3%A9bucher
Les liens contenus dans cet article permettent d’accéder à sites web tiers. Ils sont mentionnés à titre informatif exclusivement et n’ont pas pour objectif la souscription de produits proposés par le Crédit Agricole qui n’entretient aucun lien commercial avec les propriétaires des sites en question. Les présentes informations ne doivent pas être considérées comme un conseil financier, fiscal ou autre.