Quel budget pour les frontaliers suisses ?

 

Devenir frontalier suisse c’est généralement voir son salaire augmenter, et les avantages de percevoir un revenu en Suisse tout en habitant en France, où le coût de la vie est moins élevé, sont indéniables. Cependant, lorsque l’on travaille de l’autre côté de la frontière, il y a également de nouvelles dépenses à intégrer.

 

Budget frontaliers suisses

©Kurhan | Fotolia 

 

De quoi faut-il tenir compte dans un budget frontalier ?

 

Le coût de la vie

Le coût de la vie en Suisse est parmi les plus élevés d’Europe. Il faudra donc prendre en compte les tarifs suisses pour les dépenses que vous pourriez être amenés à faire lors de vos journées de travail. 

Par exemple, si vous mangez au restaurant à midi, comptez en moyenne CHF 21.- pour un plat du jour, CHF 4.- pour votre boisson et CHF 4.- pour le café (expresso)1.

Si vous prévoyez de vous installer en région frontalière, sachez que le coût de la vie y est relativement plus élevé que dans le reste de la France, tant pour l’immobilier que pour les biens de consommation. Les prix sont parfois l’équivalent de ceux pratiqués à Paris et en région parisienne.

 

Les impôts 

Que vous soyez imposés à la source en Suisse ou non, le statut de frontalier implique des changements en ce qui concerne les impôts, aussi bien au niveau administratif qu’au niveau des montants.

Prenez soin de bien vous renseigner sur le système d’imposition auquel vous serez soumis et n’hésitez pas à utiliser les outils mis à disposition sur le site www.impots.gouv.fr ou sur le site officiel du canton suisse dans lequel vous êtes employé pour estimer le montant que vous devrez verser.

 

L’assurance santé

En tant que frontalier, vous aurez le choix de vous faire assurer en France (CMU) ou en Suisse (LAMal). Dans les deux cas, cela risque de vous coûter plus cher qu’auparavant. 

En effet, le montant de la cotisation à la CMU est calculé en fonction de votre revenu fiscal de référence (RFR) ce qui implique un coût élevé en cas de salaire élevé. Pour estimer ce montant et en connaître l’impact sur votre budget, utilisez notre simulateur de budget assurance santé.

En Suisse, le coût de la LAMal est forfaitaire et varie en fonction des compagnies d’assurances mais, dans tous les cas, les cotisations sont plus élevées que celles de la sécurité sociale.

 

Les transports

Que vous vous rendiez au travail en voiture ou en transports publics, cela implique un coût non négligeable. N’oubliez donc pas de prendre en compte dans votre budget le prix du carburant, le prix du parking et de l’usure du véhicule ou le coût de votre abonnement de transport en commun.

 

Le téléphone 

N’oubliez également pas que vous passerez vos journées à l’étranger et que, si votre forfait mobile n’est pas adapté, cela peut rapidement vous coûter très cher. Pensez donc à bloquer vos données à l’étranger ou à inclure un forfait spécifique dans votre budget.

Il existe actuellement différentes solutions pour les frontaliers, en fonction de vos besoins de consommation. En savoir plus

 

D’autres dépenses propres à votre situation peuvent bien évidemment venir s’ajouter à votre budget. Pour vous faire une idée de votre restant à vivre mensuel en fonction de vos revenus et de vos dépenses, utilisez notre simulateur de budget.

 

 


1 Source : Office fédéral de la statistique suisse