Décryptage d’une fiche de salaire suisse

Publié le : 14-08-2018

A combien s’élève la différence entre le salaire brut annoncé par un employeur en Suisse et le salaire net effectivement perçu ? A quoi correspondent ces déductions ?

 

Fiche salaire suisse

 

Composition d’une fiche salaire

Salaire brut

La fiche salaire indique tout d’abord le salaire brut. Celui-ci peut être fixe (sur 12 ou 13 mois) ou comprendre  une part variable indexée sur la performance et/ou les résultats de l’entreprise (bonus).

Certaines entreprises proposent également des indemnités en nature (repas, transport, logement…).

Déductions sociales

Les cotisations sociales sont généralement calculées sur l’ensemble des revenus (voir détails plus bas).

Impôt à la source

Si vous êtes soumis à l’impôt à la source, celui-ci sera prélevé directement par votre employeur et figurera directement sur votre fiche de salaire. Si ce n’est pas le cas, il faudra penser à provisionner la somme nécessaire.

En savoir plus sur le système d’imposition suisse

Allocations

Sur la fiche salaire apparaissent aussi les éventuelles allocations familiales versées par l’employeur. Les conditions et le montant sont du ressort du canton, mais l’employeur peut se montrer plus généreux.

 

Détail des déductions sociales

Assurance Vieillesse et Survivants (AVS)

L’AVS correspond au 1er pilier du système de retraite suisse. Elle est destinée à compenser partiellement la perte de revenus à la retraite et prévoit le versement d’une pension au conjoint ou aux enfants en cas de décès. L’AVS fonctionne selon un système solidaire de répartition.

Le taux de cotisation est fixé par la Confédération et il est le même pour tous : 4.2%*.

Ce taux s’applique à tous et sur tous les revenus issus de l’activité salariée.

L’employeur cotise au même taux que l’employé.

Assurance Invalidité (AI)

L’AI finance une rente ou des indemnités journalières en cas d’invalidité. Sous conditions, elle couvre aussi des mesures de réinsertion et de réadaptation.

Le taux de cotisation est fixé par la Confédération et il est le même pour tous : 0.7%*.

Ce taux s’applique à tous et sur tous les revenus issus de l’activité salariée.

L’employeur cotise au même taux que l’employé.

Allocation Perte de Gain (APG)

L’APG compense la perte de gain en cas de service militaire ou de maternité.

Le taux de cotisation est fixé par la Confédération et il est le même pour tous : 0.225%*.

Ce taux s’applique à tous et sur tous les revenus issus de l’activité salariée.

L’employeur cotise au même taux que l’employé.

L’Assurance Chômage (AC)

L’AC finance le système de chômage suisse.

Le taux de cotisation est fixé par la Confédération.

Ce taux s’applique à tous. Jusqu’à une limite de CHF 148’200 .-, il est de 1.1 % du salaire annuel déterminant (=taux de base). Sur la partie du salaire au-delà de CHF 148’200 .-, il s’élève à 0.5 % du salaire annuel déterminant (sans limite)*.

L’employeur cotise au même taux que l’employé.

Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP)

La LPP correspond au 2e pilier du système de retraite suisse. Elle vise à compléter l’AVS pour arriver à couvrir environ 60% du dernier salaire perçu. La LPP fonctionne selon un système de capitalisation.

Le taux de cotisation minimum est fixé par la Confédération. Il dépend de l’âge et du sexe :

Age

Taux de cotisation*

Hommes

Femmes

25-34

25-34

7% 

35-44

35-44

10% 

45-54

45-54

15% 

55-65

55-64

18% 

 

La cotisation LPP n’est pas obligatoire pour les indépendants. Le taux de cotisation s’applique sur un salaire de référence, appelé salaire coordonné, qui est plafonné.

L’employeur doit au minimum cotiser au même taux que l’employé, mais il peut cotiser plus s’il le souhaite.

L’assurance-accidents non professionnels (AANP) 

L’AANP couvre les frais pour les accidents survenus en dehors du travail.

Le taux de cotisation est fixé par l’assureur de l’employeur.

L’AANP est obligatoire dès 8h de travail par semaine chez un employeur. Le taux de cotisation est appliqué sur un salaire annuel déterminant, comme pour l’AC.

L’employeur s’acquitte de son côté des primes de l’assurance-accidents professionnels (AAP).

 

Pour aller plus loin :

https://www.ahv-iv.ch/fr/Assurances-sociales#assurances

 

 

 

 


*Taux en vigueur en 2018.
Les liens contenus dans cet article permettent d’accéder à sites web tiers. Ils sont mentionnés à titre informatif exclusivement et n’ont pas pour objectif la souscription de produits proposés par le Crédit Agricole qui n’entretient aucun lien commercial avec les propriétaires des sites en question. Les présentes informations ne doivent pas être considérées comme un conseil financier, fiscal ou autre.