Tout savoir sur le 3e pilier

Dans notre dernier sondage frontaliers, 30% de nos lecteurs déclaraient ignorer l’existence du 3e pilier en Suisse. Pourtant, souscrire un 3e pilier en Suisse présente de nombreux avantages. État des lieux.

 

3e pilier

© djoronimo | Fotolia

 

 

En tant que frontalier travaillant en Suisse, vous avez la possibilité de souscrire un 3e pilier pour compléter vos revenus à la retraite.

En plus du 1er pilier (cotisation AVS) et du 2e pilier (prévoyance professionnelle), vous avez la possibilité de souscrire, volontairement, un 3e pilier.

Il existe 2 types de 3e pilier : le pilier 3A, dit pilier lié, et le pilier 3B, dit pilier libre.

 

Quels sont les avantages du 3e pilier A pour les frontaliers ?

 

  • Un complément de revenu essentiel pour la retraite

 

En moyenne, les rentes du 1er et du 2e pilier ne représentent que 60% du dernier salaire perçu. Afin de pallier cette lacune de prévoyance, vous avez la possibilité de souscrire un 3e pilier auprès d’une banque ou d’une assurance.

 

  • Un taux d’intérêt avantageux

 

Si vous souscrivez un 3e pilier A, vous bénéficierez d’un taux d’intérêt plus avantageux que sur un livret d’épargne traditionnel.

 

  • Des économies d’impôts

 

Si vous êtes imposé à la source, vous pouvez bénéficier d’une déduction d’impôt sur le revenu. Pour l’année 2017, le montant maximal déductible est de CHF 6’768.- pour un salarié et de 20% du revenu annuel (avec une limite de CHF 33’840.-) pour un indépendant.

Par ailleurs, le capital du pilier 3A et ses intérêts sont exonérés d’impôts pendant la durée du contrat. À l’échéance, lors du retrait, le capital est imposé à un taux préférentiel.

En savoir plus sur l’imposition du 3e pilier

 

  • Un retrait anticipé du capital à certaines conditions

 

Sous certaines conditions, un retrait anticipé du 3e pilier A est possible. Ces conditions sont les suivantes :

 

  • Vous souhaitez transférer votre capital vers un autre 3e pilier.
  • En cas d’invalidité.
  • Vous devenez indépendant et êtes déclaré comme tel à l’AVS.
  • Vous quittez définitivement la Suisse.
  • Vous acquérez ou construisez un bien immobilier pour vos propres besoins ou rembourser une hypothèque (crédit immobilier).
  • Vous réinvestissez l’argent dans votre 2e pilier.

 

En cas de retrait anticipé, vous paierez un impôt et il vous faudra le déclarer à l’administration fiscale compétente.

 

Et le 3e pilier B ?

 

À la différence du 3e pilier A, les versements sont libres et les montants disponibles. Cependant, le 3e pilier B offre moins d’avantages fiscaux que le 3e pilier A.

 

En savoir plus sur le 3e pilier B