Me déplacer de façon écologique

 

Il est difficile de l’ignorer, l’impact écologique des activités humaines est de plus en plus menaçant et le niveau de pollution devient critique. Les transports sont notamment en cause d’une grande partie des émissions de gaz à effet de serre avec pour conséquence le réchauffement climatique de la planète.

Néanmoins, il est donné à tout le monde de pouvoir faire des petits gestes au quotidien pour limiter les effets nocifs sur l’environnement.

En tant que frontalier, vous avez un trajet plus ou moins long pour vous rendre sur votre lieu de travail. Si la voiture peut vous sembler, au premier abord, le moyen de déplacement le plus pratique, sachez qu’il existe des modes de transport alternatifs qui peuvent se révéler avantageux sur plusieurs aspects.

 

Gagnez du temps et protégez l’environnement

 

Quel automobiliste n’a jamais passé de longues minutes à l’arrêt dans une file de voitures et regardé avec envie les cyclistes ou les bus qui le dépassaient ? Désormais, il est possible de choisir un moyen de transport alternatif sans perdre en efficacité.

En effet, soucieuses de modifier les habitudes en matière de déplacements, les villes suisses mettent en place différents projets visant à :

  • limiter l’usage de la voiture
  • promouvoir la mobilité douce
  • encourager l’usage des transports en commun
  • mettre à disposition des véhicules en auto partage

Pour les frontaliers, cela représente autant d’opportunités pour rejoindre leur lieu de travail de manière simple et rapide.

 

Indiquez-nous votre lieu de travail pour connaître les meilleurs modes de transport alternatifs dans votre ville:

 

Le plus

  • Depuis plusieurs années, le Crédit Agricole participe à la lutte contre le changement climatique en œuvrant à la réduction de ses impacts négatifs sur l’environnement.