CMU ou LAMal ? 3 critères de choix importants

 

En tant que nouveau frontalier, vous disposez de 3 mois pour faire le choix de votre système d’assurance maladie. Ce choix est d’autant plus important qu’il est irrévocable tant que vous restez frontalier suisse.

Le choix entre la CMU et la LAMal dépend des situations individuelles et des préférences de chacun avec plusieurs critères à prendre en compte. Parmi ces critères, en voici 3 qui peuvent vous aider à vous faire une première idée.

 

1. Revenu

Le coût de la CMU étant basé sur un pourcentage de votre revenu, ce critère est très important.

Pour une personne seule, il est estimé qu’en dessous d’un salaire mensuel de CHF 5’200.-1 la cotisation à la CMU est avantageuse. Au-delà de ce seuil, la cotisation forfaitaire de la LAMal est préférable.

Mais attention

Lors de votre décision, vous devez également tenir compte de votre potentiel d’évolution salariale. En effet, certains secteurs proposent des évolutions de carrière rapides et votre revenu pourrait être amené à considérablement augmenter.

 

2. Famille 

Avez-vous des enfants à charge ou prévoyez-vous d’avoir des enfants ?

Il faut savoir que le système d’assurance maladie suisse est individuel et que vous devrez donc payer une cotisation pour chacun de vos enfants. Bien que les cotisations à la LAMal soient plus basses pour les enfants et les jeunes, c’est une dépense à intégrer dans votre calcul. 

Mais attention

Si la CMU semble la meilleure option dans le cas d’enfants à charge, la situation du conjoint peut faire changer la donne. En effet, s’il travaille en France ou s’il s’agit d’un frontalier à la CMU, les enfants pourraient être couverts par son assurance maladie et vous pourriez donc opter pour la LAMal sans avoir à payer pour eux.

 

3. Santé

Votre état de santé actuel peut également peser dans la balance, car il entre en compte au moment de la souscription d’une assurance complémentaire (qui n’est pas obligatoire).

En effet, en Suisse, l’adhésion à une assurance complémentaire passe par un questionnaire médical et, selon votre état de santé, il est possible que vous soyez refusé ou que l’assureur émette une réserve pour tous les soins liés à votre affection.

Mais attention

Vous devez également tenir compte de l’accessibilité aux soins autour de votre lieu d’habitation, car certaines régions en France, comme le Pays de Gex, pâtissent d’un manque de médecins. A savoir que les soins en Suisse sont également possibles avec la CMU, moyennant une souscription à une complémentaire spécifique aux frontaliers.

 

Ces critères ne sont bien sûr pas exhaustifs et votre situation doit être examinée dans son ensemble, afin de faire le bon choix. Pour vous aider à prendre votre décision, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur interactif CMU/LAMal.

 

 


1 Seuil indicatif correspondant approximativement au point d’équilibre entre les deux systèmes pour une personne seule avec un pourcentage de prélèvement à la CMU calculé à 6%. Il est précisé ici que le coût de la LAMal diffère selon la caisse et le type de couverture choisi.