Le dictionnaire franco-suisse illustré (8)

Publié le : 06-04-2018

Bien que les Français et les Suisses romands soient des voisins partageant une même langue, il arrive que le frontalier se trouve perplexe face à quelques helvétismes prononcés par des collègues ou amis suisses.

CA Frontaliers vous propose de régulièrement décrypter certains de ces mots typiquement suisses :

 

 

Si un collègue suisse vous demande de lui prêter un crayon à mines, il est possible que, par déduction, vous lui passiez le bon objet. A l’inverse, si vous lui demandez un critérium, il risque fort de ne pas savoir à quoi vous faites allusion !

 

Marque déposée créée par Conté et appartenant désormais à BiC, critérium est passé dans le langage courant français pour désigner un portemine. Les Suisses ne connaissent pas cette marque et utilisent de préférence les termes crayon à mines ou portemine. Pour les québécois, il s’agit d’un pousse-mine.

 

Cet objet utilise des mines, comme un crayon, mais via un système de recharge avec un dispositif mécanique qui permet de pousser la mine selon le besoin. Il a été breveté pour la première fois en Angleterre en 18221.

 

Découvrir d’autres helvétismes

 


1 Wikipedia (2017). Portemine. Repéré à https://fr.wikipedia.org/wiki/Portemine