Frontaliers en Suisse : statistiques 2016

Publié le : 04-04-2017

Retour sur quelques données concernant les travailleurs frontaliers en Suisse durant l’année 20161.

 

 

Une augmentation du nombre de frontaliers de 3.7%

Le nombre total de travailleurs frontaliers en Suisse à la fin de l’année 2016 s’élevait à 318’500, soit une augmentation de 11’300 (+ 3.7%). Cette croissance, similaire à celle de 2015, est la plus faible depuis 2010.

Au total, le nombre de frontaliers a augmenté de 26.6% en 5 ans.

Sur les 5 dernières années, la part de frontaliers ayant entre 15 et 24 ans a diminué (-1.6 pts), alors que les frontaliers de 55 ans et plus sont plus nombreux (+2.4 pts).

 

Une majorité de frontaliers en provenance de la France

Plus de la moitié des frontaliers qui travaillent en Suisse viennent de la France (54.9%). L’Italie et l’Allemagne fournissent un cinquième des travailleurs frontaliers.

Les frontaliers exercent des emplois dans les secteurs des services et de l’industrie, avec une très faible part dans le secteur de l’agriculture (0.6%).

 

Les travailleurs frontaliers se concentrent dans 3 régions de la Suisse

Les frontaliers se répartissent principalement dans 3 régions : la région lémanique, le Suisse du Nord-Ouest et le Tessin. Cependant, en proportion, c’est le Tessin qui accueille la majorité des frontaliers avec plus d’un travailleur sur quatre.

Sur l’ensemble de la Suisse, la proportion de travailleurs frontaliers est de 6.3%.

 

 


1 Source : Statistique des frontaliers (STAF), Office fédéral de la statistique
Les liens contenus dans cet article permettent d’accéder à sites web tiers. Ils sont mentionnés à titre informatif exclusivement et n’ont pas pour objectif la souscription de produits proposés par le Crédit Agricole, qui n’entretient aucun lien commercial avec les propriétaires des sites en question.