La contribution économique des frontaliers en Suisse calculée

Publié le : 20-03-2017

Les frontaliers nourrissent l’économie suisse, mais à combien se monte leur contribution ?

 

Contribution économique frontaliers suisses

© R.Babakin | Fotolia

 

Une contribution économique de l’ordre de 20% pour le canton de Genève

D’après une analyse menée par le Laboratoire d’économie appliquée de l’Université de Genève1 et rapportée dans un article du Temps, la contribution économique des frontaliers de Haute-Savoie et de l’Ain se monte à :

  • Presque 20% du PIB du canton de Genève
  • Un peu moins de 2% du PIB du canton de Vaud (environ 4% avec l’arc jurassien)
  • Environ 0.5% du PIB du canton du Valais

 

Au total, la contribution économique des frontaliers représente environ 8% du PIB régional de l’espace lémanique.

 

Une progression du nombre de frontaliers dans le canton de Vaud

Genève, qui bénéficie de la plus forte contribution, accueille la majorité des frontaliers avec un taux d’occupation des emplois de presque 25%, contre 5% pour Vaud et 1% pour le Valais.

On constate avec néanmoins une forte progression du nombre de frontaliers dans le canton de Vaud ces dernières années, notamment dans les régions de Lausanne et de Nyon.

 

Une augmentation du nombre de frontaliers sans impact sur le chômage

Une étude complémentaire du service vaudois de la statistique a permis de mettre en lumière une évolution soutenue du nombre de frontaliers dans la région lémanique, sans impact négatif sur le taux de chômage.

 

 


1 «La contribution des actifs transfrontaliers à l’économie de l’Espace lémanique, rapport à l’intention du Conseil du Léman», Michele Pellizzari, Giovanni Ferro-Luzzi et Sabina Neacsu, Laboratoire d’économie appliquée de l’Université de Genève, octobre 2016.
Les liens contenus dans cet article permettent d’accéder à sites web tiers. Ils sont mentionnés à titre informatif exclusivement et n’ont pas pour objectif la souscription de produits proposés par le Crédit Agricole, qui n’entretient aucun lien commercial avec les propriétaires des sites en question.